Home /

Jordanie : Le prince Ghazi remercie le pape pour son courage moral

Rencontre à l’extérieur de la Mosquée d’Amman

ROME, Samedi 9 mai 2009 (ZENIT.org)
- Le prince Ghazi Bin Muhammed Bin Talal, qui a accueilli Benoît XVI,
ce samedi matin, dans la Mosquée d’Amman, a remercié le pape pour son
« courage moral » d’ « agir et de parler en conscience », et pour sa
venue en Terre sainte comme « un simple pèlerin de paix qui vient dans
une attitude d’humilité et de douceur ».

Le prince Ghazi Bin
Muhammed Bin Talal est cousin du Roi Abdallah II et son conseiller dans
les affaires religieuses. Il est également président de l’al-Bayt
Institute for Islamic Thought et le premier promoteur de la lettre des
138 intellectuels musulmans au pape et aux responsables chrétiens :
« Une parole commune ».

Après avoir visité la mosquée, le pape
s’est adressé aux responsables musulmans, au Corps diplomatique et aux
recteurs des universités de Jordanie, à l’extérieur de la mosquée.

Auparavant, le P. Nabil Hadad, curé de l’église catholique-melkite, fondateur et directeur du Jordanian Interfaith Coexistence Research Center avait
salué le pape comme « pèlerin de paix et d’unité », en le remerciant
d’avoir choisi ce pays qui peut se réjouir de « mille quatre cents ans
de coexistence pacifique entre musulmans et chrétiens ».

Le
prince Ghazi a pris la parole juste après le P. Hadad, en remerciant le
pape pour son geste de « bonne volonté et de respect mutuel » et sa
volonté sincère d’apporter un message clair de « la nécessité
d’harmonie entre les croyances et de respect mutuel, dans le monde
d’aujourd’hui ».

Le prince a également remercié le pape pour les
éclaircissements qu’il a apportés après son discours à l’Université de
Ratisbonne en septembre 2006, discours qui avait suscité d’innombrables
protestations dans le monde musulman.

Il a par ailleurs remercié
Benoît XVI pour l’audience que celui-ci a accordée en novembre 2007,
pour la première fois dans l’histoire de l’Eglise, à un roi de l’Arabie
Saoudite, Sa Majesté Abdallah bin Abdulaziz Al Saud.

Le prince a
ensuite évoqué l’importante contribution apportée par la communauté
chrétienne en disant : « Les chrétiens de Jordanie ont aidé sans
relâche et avec un esprit patriotique à construire la Jordanie ». Il a
souligné « leur rôle de premier plan dans les domaines de l’éducation,
de la santé, du tourisme, de l’agriculture, de la science et de la
culture ».

Le prince Ghazi a souhaité que cet « esprit
unique d’harmonie entre les croyances et de respect mutuel qui
caractérise la Jordanie » puisse devenir un modèle pour le reste du
monde, spécialement dans des régions comme celle de Mindanao, aux
Philippines, ou dans des pays de l’Afrique sub-saharienne où « des
minorités musulmanes sont opprimées par des majorités chrétiennes, de
même que dans d’autres régions où c’est le contraire ».

Nous
vous accueillons, a-t-il conclu, en tant que « leader spirituel »,
successeur de Pierre, dont le pontificat « a été marqué par le courage
moral d’agir et de parler en conscience, quelle que soit la mode du
moment », en tant que « chef d’Etat, leader mondial sur des questions
essentielles », et en tant que « simple pèlerin de paix qui vient dans
une attitude d’humilité et de douceur ».

Mirko Testa/Gisèle Plantec

Share: