Home /

‘A Common Word’ in the News

En pèlerin de la paix et de la réconciliation

Deux
jours après l’arrivée de Benoît XVI à Amman, les chrétiens de Jordanie
- une communauté de 200 000 fidèles – pourront enfin voir celui qui est
venu en « pèlerinage de paix » sur la terre de Moïse. Ils devraient
être 25 000, ce matin, à assister à la première messe présidée en
public par Benoît XVI, au stade d’Amman, avant la prière du Regina
Coeli.

Jusqu’à présent, en effet, les fidèles jordaniens n’ont pu
apercevoir le pape que derrière leur écran de télévision, la plupart
des lieux visités par Benoît XVI n’étant pas adaptés pour accueillir le
public : il en va ainsi du centre pour handicapés Regina Pacis, à
Amman, de la basilique du Mémorial de Moïse, sur le mont Nébo, non loin
du Jourdain, ou encore du site de la future université du Patriarcat
latin, à Madaba.

Avant la messe de ce dimanche, le week-end aura
surtout été marqué par la visite du pape dans la mosquée édifiée en
2006 en l’honneur du roi Husayn, père de l’actuel souverain Abdallah,
sur les hauteurs d’Amman. Pour la deuxième fois depuis le début de son
pontificat, Benoît XVI est ainsi entré dans un lieu de culte musulman -
sans avoir ôté ses chaussures mais sur un épais tapis – après la
Mosquée bleue d’Istanbul, en 2006.

Si, à l’époque, cette visite
avait surtout été perçue comme un geste de réconciliation avec la
communauté musulmane après la crise de Ratisbonne, le pape a profité de
la rencontre d’hier pour dénoncer les « manipulations idéologiques » de
la religion à des fins politiques, quelques mois après la reprise des
hostilités entre les Territoires palestiniens et Israël, où il doit se
rendre dès demain.

Ratisbonne loin derrière

Signe de
la détente des relations entre chrétiens et musulmans, Benoît XVI était
accompagné tout au long de la visite de cette mosquée, la plus
importante de tout le royaume hachémite, par le prince Ghazi bin Talal,
cousin et conseiller spécial du roi de Jordanie, et acteur majeur du
dialogue entre chrétiens et musulmans. C’est lui qui est notamment à
l’origine de la fameuse lettre « Une parole commune » adressée à
l’Église catholique, première initiative de réconciliation côté
musulman après Ratisbonne.

Le dialogue interreligieux, le respect
de la liberté de religion et la paix au Moyen-Orient ont été au coeur
de ces trois premiers jours passés en Jordanie. Alors qu’il se trouvait
encore dans l’avion le conduisant à Amman, le pape a immédiatement posé
les grandes lignes de son voyage apostolique en Terre sainte, en
encourageant « le dialogue trilatéral » entre les religions
monothéistes.

Entre le judaïsme et le christianisme, d’abord. Sur
le mont Nébo, première étape de son pèlerinage dans les Lieux saints,
d’où Moïse aurait vu la Terre promise, Benoît XVI a rappelé « le lien
inséparable qui unit l’Église et le peuple juif » et a incité les
fidèles à « dépasser tous les obstacles à la réconciliation des
chrétiens et des juifs ».

Pour construire la paix entre juifs et
musulmans, le pape parie sur la jeunesse. À Madaba, lors de la
bénédiction de la première pierre de l’université du Patriarcat latin
de Jérusalem, le pape a souhaité que ce lieu puisse former les
étudiants jordaniens et des pays voisins « à la compréhension, à la
tolérance et à la paix » face aux « idéologies anciennes ou nouvelles ».

« Sa force spirituelle »

Quant
aux rapports entre chrétiens et musulmans, on peut considérer les
visites dans les mosquées – hier à Amman puis, dans deux jours, à
Jérusalem – comme un signe d’ouverture des plus éloquents.

Enfin,
concernant sa contribution personnelle à la paix au Moyen-Orient, un
sujet sur lequel il est très attendu – tant par les fidèles des trois
religions du Livre que par les médias -, le pape a souligné venir en
Terre sainte au nom de l’Église, convaincu que « sa force spirituelle
peut contribuer aux progrès des processus de paix ». Une lourde charge
pour les chrétiens d’Orient, de moins en moins nombreux.

http://www.sudouest.com/accueil/actualite/france/article/584880/mil/4511607.html?auth=93ad6e6e&cHash=1392a50c3b

Share: